Devant son public, le S.C.T a su repartir de l’avant

Crispation avant un dénouement heureux pour les damiers

Dans ce match crucial pour les phases finales, les Tarariens l’emportent face à R.C Chartreuse Neron 26-22. Ils scellent, par la même occasion, la place de leader. Les Isérois repartent tout de même avec le bonus défensif.

Dés l’entame de match, les visiteurs montrent plus d’envie dans l’attitude. Avec un jeu plus élaboré, une organisation pertinente et les isérois sont plus entreprenants. Les rouges et verts viendront conclure un joli travail des avants sur un ballon porté, ainsi prendre le score en main. Les locaux font trop de fautes de mains et ont trop d’imprécisions pour renverser la vapeur avant la pause mais une réaction est attendue, au panache, les locaux finissent par donner quelques signes de rébellion, score à la mi-temps, 11-19.

Les rhodaniens ont construit leur succès patiemment, les intentions sont bonnes mais la réalisation trop approximative. Les damiers marquent un essai en force, derrière une forte domination en mêlée. Ils prennent la mesure de leur adversaire du jour en variant les choix de jeu, parfois dans la précipitation, souvent dans l’avancée avec les impacts par un travail d’avant, les occasions s’enchaînent. Mais le manque de justesse, d’imprécisions techniques, les opportunités de meubler le score ne manqueront pas mais pas validées. Les isérois, courageux en défense, finiront par plier, sanctionnés à plusieurs reprises par l’arbitre, le buteur, Kévin Proton se chargera de récompenser le travail des siens avec 7 pénalités sur 9.
C’est mal connaître la vigueur et la force collective du SCT, qui donnera quelques sueurs froides en fin de rencontre à tout le stade, score final 26-22.

Bravo à eux, le public a senti un peu de frustration, un goût d’inachevé mais c’est plutôt encourageant pour la fin de saison, comme dit Bruno Mousset : «c’est grâce à cette victoire dans la douleur que l’on peut construire la suite de la saison, c’est la victoire de tout un groupe.»

Ce groupe mérite de faire les phases finales. Ils sont vraiment une belle bande de potes et l’objectif est de faire une demi-finale à Tarare, devant notre public, et rêver d’un peu plus haut. Cela serait un beau cadeau.
Alissa PIANALDI.

Start a Conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.