Le Sct s’incline à Ugine mais reste le leader

Direction les phases finales

Après une succession de victoire, le S.O Ugine Albertville se remet la tête à l’endroit en battant le leader Tarare ce dimanche (20-5).
Après une première demi-heure cadenassée, et un score longtemps nul et vierge, les Savoyards ont inscrit deux essais transformés et deux pénalités.
Souvent dominateurs, les damiers ont parfois manqué de réalisme, offrant au SOUA l’opportunité de rester au contact avec deux réalisations et deux pénalités inscrit à quelques minutes du terme de la rencontre (75e). Insuffisant tout de même pour les rhodaniens, qui repartent de ce voyage sans le moindre point.

Une équipe à réaction, on ne pourra leur enlever cette qualité désormais. Une semaine après leur victoire sur la pelouse de Léon Masson face au RC Chartreuse , Tarare n’a pas connu pareille aventure ce dimanche. En clôture du championnat honneur, les bleus et blancs ont enregistré leur quatrième défaite en 18 rencontres. Ce dimanche, Tarare a cruellement manqué de réalisme.
Face au SCT, leader du championnat, les joueurs d’Ugine n’ont que très rarement été inquiétés. Pourtant, ces derniers ont pris vingt minutes à débloquer leur compteur. Dominateurs, avec plus de 60% de possession, les Savoyards ont longtemps poussé sans jamais trouver la faille.
La défense et le pragmatisme du SCT a laissé planer le doute dans les travées de la SOUA.
Mais à force d’abnégation, et en dépit d’un essai contre le cours du jeu inscrit par Kévin Proton dés l’entame du match, les locaux ont fini par faire craquer le rideau de feu rhodaniens. Derrière une mêlée conquérante, le reste de la partie s’est avérée à sens unique. Entre maladresses et mauvais choix des damiers, les Rouge et Noir sont parvenus à passer outre leur manque de réalisme.

Avec une équipe qualifiée, Tarare était trop relax pour réagir ce dimanche, ils sont déjà dans la préparation des phases finales en cette fin de saison.
Le 8 Avril, 1ère demi-finale à l’extérieur, les joueurs sont déjà en pleine préparation.

Alissa PIANALDI.

Start a Conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.